La saison sportive est lancée avec le premier cours de Taekwondo ce mardi 3 septembre, qui sera suivi par l’Hapkimudo le mercredi 4.

Bonne remise en jambes par un petit décrassage footing, mobilisations articulaires, Force-Endurance en circuit training, travail des basiques sur cibles, étirements et retour au calme.

16 personnes, c’est un bon début…

 

 

 

Bienvenue à Mélanie et à Manu,… et à Muriel

 

A vendredi, ou à samedi pour Sports en fête (démonstrations ou tenue du stand).

Christophe 😉

 

http://www.fftda.fr/fr/news.html#news=3155

Obtention du CQP MAM mention Taekwondo et Disciplines Associées lors de la session 2 qui s’est déroulée au CREPS de Chatenay Malabry du lundi 22/04 au dimanche 28/04.

En plus du rapport d’expérience qui était à rendre à l’entrée de la formation, la semaine a été entrecoupée de cours théoriques, de mises en situation pratique et des certifications en fin de semaine.

Malgré une longue semaine, ce fût une formation très intéressante et très enrichissante tant sur les contenus, que sur les échanges.

La bonne humeur et le partage étaient au RDV.

 

 

Un groupe au Top, pour une session au Top !

Merci à Carine et à Christophe pour leur disponibilité et leurs conseils éclairés.

 

 

Christophe 😉

 

 

Les championnats de Ligue Pays de la Loire combat, qui étaient organisés à Basse Goulaine le dimanche 9 décembre 2018, ont été une nouvelle fois l’occasion d’assister à de belles prestations de la part des compétiteurs inscrits, dont 3 de nos licenciés.

En effet, étaient engagés pour l’Association HWARANG 72, Thomas BOUDY (Juniors -63kg), Imad BAKRI (Junior -68kg), tous 2 terminent premiers de leur catégorie ! Chapeau. Et Marius RIVIERE (Junior -68kg), qui perd sa demi-finale et termine avec une médaille de Bronze.

Félicitations à tous les trois.

Seb
Imad (Champion -68kg)
Fabrice (Coach)
Marius (3e)
Thomas (Champion -63kg)
Tof

Ont participé, en tant qu’arbitres nationaux Sébastien et Christophe, et en tant que coach, Fabrice.

Merci également aux supporters : Sarah, Ines, Alexandre et Gwendoline.

Thomas et Imad sont donc qualifiés pour les Championnats de France Juniors qui se dérouleront les 23 et 24 Mars 2019 à Villebon sur Yvette.

😉

 

Ce mardi a été l’occasion pour la Ville du Mans de récompenser ses sportifs ayant réalisé des résultats lors de compétitions internationales, nationales, régionales ou départementales.

Ceci a été l’opportunité, une nouvelle fois pour nous, de mettre à l’honneur nos compétiteurs étant montés sur un podium la saison dernière (2017-2018).

Etaient récompensés :

  • Thomas BOUDY pour sa 3e place à l’Open labellisé Poumsé de La Rochelle
  • Imad BAKRI pour sa 1ère place aux championnats régionaux juniors

Encore toutes nos félicitations, et avis aux amateurs… 😉

Quelques photos de groupe des motivés…  (quelques uns / unes n’étaient malheureusement pas présents le jour des prises).

 

A vos baskets, nous vous attendons 😉

   

Ce samedi, était organisée la journée des HWARANGs au Gymnase des sources, où ce sont « affrontés » les enfants de la Ligue des Pays de la Loire et notamment 13 dragons du club.

Cette rencontre a été marquée par la présence de Bopha KONG – Triple Champion du Monde ! Nous le remercions pour sa disponibilité et ses conseils auprès des enfants.

Au programme,  8 ateliers étaient proposés pour tester réflexes, rapidité, mémoire, détente, force, vitesse, ainsi que des combats assauts pour admirer les différents coups de pieds aériens des poussins, pupilles et benjamins.

Notre club a bien été représenté avec la participation de :

Soraya, Tess, Marion, Yazid, Nassim, Lenny, Elioth, Evan, Valentin, Jessy, Amine, Ilyes, Iyad.

Félicitations à toutes et à tous. 😉
Merci à Charly, à Christophe (pour les photos) et aux supporters qui se sont déplacés pour l’occasion.

 

 

Samedi 31 Mars 2018, notre professeur Christophe BOUDY, deux élèves de la section HAPKIDO (Olivier et Hubert) et un de la section TAEKWONDO (Yoan), ont participé à un stage aux HERBIERS (44) organisé par le TKD Les Herbiers de Philippe LE BOHEC.

Stage dirigé par le Maître LEE Kang Jong, représentant l’HAPKIMUDO en France. Ils étaient accompagnés par Christophe ADELINE, professeur d’HAPKIDO à la Ferté-Bernard, et l’un de ses élèves.

Il existe plusieurs écoles d’HAPKIDO en France dont les représentants sont :

  • HAPKIMUDO : Me Lee Kang Jong
  • DUK MOO KWAN : Me Kim Beom
  • HANKIDO : Me Edmond Domine
  • KUM MOO KWAN : Me Thierry Luron
  • JIN JUNG KWAN : Me Raphaël Couet

Histoire de l’HAPKIMUDO :

Développé par Maître LEE Eun Jong, 9ème dan, président de la World HapkiMudo Federation et ancien conseiller technique fédéral Hapkido auprès de la FFTDA, le HapkiMudo est une école de Hapkido traditionnel où la notion de mudo est essentielle, c’est-à-dire une pratique martiale efficace (mu signifie guerrier) accordant une place importante à l’esprit (le do).

Désormais, c’est Maître LEE Kang Jong, 8ème dan, élève et 1er assistant de Me LEE Eun Jong qui a repris le flambeau pour développer et promouvoir notre école en Europe en tant que directeur technique.

 

 

 

 

  • Hap : harmonie entre le corps et l’esprit, vie équilibrée => entretien de la santé
  • Ki : énergie interne et externe (musculaire) => corps fortifié
  • Mu : combat, art martial => efficacité, technicité
  • Do : voie, philosophie, réflexion => esprit ouvert

Le HapkiMudo serait ainsi la « Voie martiale des énergies unifiées ».

Le HapkiMudo entend préserver les racines du Hapkido originel tout en visant en priorité l’efficacité et la rigueur technique. La philosophie du HapkiMudo repose en grande partie sur sa méthode d’enseignement : il s’appuie sur la tradition coréenne, avec notamment le rapport maître-élève, le salut, le vocabulaire, les notions de ki… mais il se veut aussi universel par sa pédagogie repensée en fonction des gabarits occidentaux et des évolutions de la société (de plus en plus de gens pratiquent des sports de combat et connaissent les parades).

En bref, le HapkiMudo privilégie l’ouverture d’esprit, et s’il s’appuie sur un riche héritage. Il n’est pas pour autant figé.

Évidemment, le HapkiMudo ne prétend pas être une méthode miracle de défense personnelle qui serait plus valable ou efficace qu’une autre, loin s’en faut. Le HapkiMudo est simplement une approche du Hapkido qui met l’accent sur le combat sous toutes ses formes, la richesse technique, le pragmatisme et plus largement sur la construction d’un pratiquant robuste dans son corps et fort dans son esprit mais avant tout modeste et lucide sur sa propre pratique.

Au final, le HapkiMudo entend être un style qui n’appartient pas aux seuls Coréens mais doit être considéré comme un patrimoine universel afin d’en faire partager les valeurs au plus grand nombre, en tout cas de ceux qui sont suffisamment motivés pour accepter un enseignement âpre et bien souvent difficile. Mais tel est là le lot de toute pratique martiale qui nécessite du temps, de la patience, des efforts répétés et une ferme volonté. C’est le principe du DO, la voie…

La devise du Hapki Mudo est MUDO JONGSHIN, l’esprit juste et droit des arts martiaux.

Quoi qu’il en soit, il n’y a pas de mauvaises disciplines, seulement de mauvais pratiquants. Ce qui rend un art martial intéressant et éventuellement efficace, c’est la force de caractère et l’intensité d’entraînement de celui qui le pratique.

Au final

Lors de ce stage, nous avons pratiqué les techniques de Boxe coréenne, défense contre attaque au couteau, comment contrer une technique de saisie …

La bonne humeur régnait durant tout le stage, nous sommes revenus plus motivé encore… Vivement le prochain ;-)…

Olivier

Notre professeur Christophe BOUDY et l’un des élèves de la section HAPKIDO (NDLR : Olivier), ont suivis la formation au KYUSHO et TUITE-JITSU de la méthode « Dillman Karaté International » dispensée par les experts de KYUSHO-FRANCE.

Pour mémoire, le Dim Mak ou Kyusho Jitsu est l’étude des zones sensibles (donc vulnérables) du corps humain, en vue de son utilisation dans les arts martiaux et la self-défense. Le concept du Kyusho-Jitsu ou Kyûsho-waza, permet d’étudier les mécanismes d’actions des points de pression sur le corps humain (Voir l’article précèdent sur le KYUSHO).

Cette formation a débutée en Octobre 2016 à Chateaubriant (44) et s’est clôturée par le passage de grade du 1er Dan en Janvier 2018. Elle était encadrée par des experts en KYUSHO : Antoine JOGUET (Ryu Kyu Kempo, Self-Défense), Anthony DELAUNAY-GUITTON (Toreikan-Budo, Ju-jitsu) et Frédéric PARRE (Shiatsu / Kuatsu).

Elle s’est déroulée en 4 modules alternant théorie et pratique (vidéo, rétroprojecteur, supports papier et exercices pratiques).

Les thèmes abordés durant cette formation modulaires étaient :

  • – Circulation du Qi suivant les deux lois de la Médecine Traditionnelle Chinoise,
  • – Vaisseau Gouverneur, Vaisseau Conception,
  • – Ancien principe des grands méridiens,
  • – Les 12 méridiens dans l’ordre du cycle diurne,
  • – Angles, directions d’attaques et particularités,
  • – Étude des Kuatsu de base,
  • – Étude des points d’alarmes antérieurs (Mu) et postérieurs (Shu),
  • – Les cinq positions primaires selon deux lois,
  • – Notions sur les Kuatsu avancés.

A la fin de cette formation, l’examen valide le grade de 1er Dan et l’acquisition des connaissances.

L’examen du 1er Dan D.K.I est composé de 3 épreuves.

Les épreuves sont :

  • 1- Épreuve technique de compréhension
  • 2- Mise hors-combat
  • 3- Kuatsu/restauration

Pour l’obtention du grade le candidat doit obtenir la moyenne générale de 20/40.

Le candidat est examiné par 3 juges qui noteront les 3 épreuves.

Épreuve 1 : « Le candidat devra présenter 4 enchainements techniques dans sa discipline mettant en œuvre les principes de cycles étudiés, réalisés sur 3 points de pression :

  • – Principe yin/yang
  • – Cycle de création
  • – Cycle de destruction
  • – Cycle circadien »

Épreuve 2 : « Le candidat réalisera une mise hors-combat en situation statique, sur un partenaire de son choix de la poule, par un des enchainements présentés à l’épreuve 1 ou par un autre enchainement pouvant suivre un cycle différent (ex : 3 points sur un même méridien). »

 

 

 

 

 

 

 

Épreuve 3 : « Suite à l’épreuve 2, le candidat restaurera son partenaire en utilisant les Kuatsus et méthodes de restauration étudiés au 1er dan D.K.I. »


Christophe et Olivier ont réussis l’examen et sont revenus avec le grade de 1er Dan en KYUSHO-JITSU de la D.K.I. et par équivalence de la F.F.S.T.

 

Merci Olivier pour ce très bel article 😉